En droit, deux types de nullité peuvent être invoqués : la nullité absolue et la nullité relative.

La nullité absolue est invocable par tout intéressé, faisant suite à la violation d’un intérêt général. Elle peut alors être prononcée à l’encontre d’un signe qui ne remplit pas les conditions de validité d’une marque (illicéité, absence de distinctivité, etc.) La nullité relative, quant à elle, n’est invocable que par le titulaire de droits antérieurs (marque, dénomination sociale, nom patronymique, droit d’auteur) en ce qu’elle ne vise à protéger que des intérêts particuliers.

Etude des chances de succès, inscription de la nullité au registre national des marques, opposabilité aux tiers, l’équipe du cabinet Dreyfus & Associés maîtrise parfaitement les conditions des moyens d’action et vous accompagne efficacement dans leur mise en œuvre afin de protéger vos droits.